AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 sahara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zico



Nombre de messages : 32
Age : 29
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: sahara   Mer 29 Aoû 2007, 02:19

je lance ce nouveau topic pour debatre un sujet sensible qui est le sahara . postez vos point de vue sur l'Actualité du sujet votre position etc.....


Sahara occidental

Le Sahara occidental, appelé au Maroc Sahara marocain , est un territoire de 266 000 km² du nord-ouest de l'Afrique, bordé par l'Algérie au nord est, la Mauritanie à l'est et au sud, tandis que sa côte ouest donne sur l'océan Atlantique.

Vaste territoire désertique, cette ancienne colonie espagnole n'a toujours pas trouvé de statut définitif sur le plan juridique, plus de trente ans après le départ des Espagnols en 1976. Le Sahara occidental est en proie à un conflit reflétant à la fois la lutte de certains Sahraouis pour leur indépendance et la rivalité hégémonique du Maroc et de l'Algérie dans cette région. Devenu un enjeu global, le dossier saharien bloque toujours la construction de l'Union du Maghreb arabe (UMA). Le territoire est revendiqué à la fois par le Maroc et par la République arabe sahraouie démocratique (RASD), fondée par le Front Polisario en 1976. Celui-ci est un mouvement dont l'objectif est l'indépendance totale du Sahara occidental ; il est soutenu militairement, financièrement et diplomatiquement par l'Algérie. Depuis le cessez-le-feu de 1991, le Maroc contrôle et administre environ 80 % du territoire, tandis que le Front Polisario en contrôle 20 %.

À la demande du Maroc, le Sahara occidental figure depuis 1963 sur la liste des territoires non autonomes[3] de l'ONU. Celle-ci tente d'organiser un référendum d'autodétermination, sous l'égide de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) depuis 1988.

En 1982, la reconnaissance de l'indépendance du Sahara occidental par une majorité d'États africains et l'adhésion de la RASD à l'Organisation de l'unité africaine (OUA), provoqua le départ du Maroc de l'organisation trois ans plus tard (en 1985). Depuis, la position de cette dernière (devenue l'Union africaine) sur la question n'a pas évolué.


Statut actuel


Depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu de 1991, le statut final du Sahara occidental reste à déterminer.

L'Union africaine (alors OUA) a reconnu en 1982 la République arabe sahraouie démocratique (formée par le Polisario, et qui revendique la souveraineté sur le Sahara occidental), et l'a accueillie comme État membre, sous l'impulsion de l'Algérie. Cette reconnaissance a conduit le Maroc à se retirer de l'Union.

Le Sahara occidental est considéré par le Maroc comme constituant ses provinces du sud (dit Sahara marocain). Ce pouvoir revendiqué comme historique et légal par le Maroc sur cette partie du Sahara est contesté par le Front Polisario et l'Algérie. L'avis consultatif de la Cour internationale de Justice, rendu en 1975, a confirmé l'existence de liens historiques, mais a conclu qu'ils n'étaient pas de nature à empêcher un référendum d'autodétermination.

Le Sahara occidental est un enjeu majeur de la rivalité entre le Maroc et l'Algérie. Le Maroc accuse celle-ci de chercher une ouverture sur l'océan Atlantique, tandis que l'Algérie affiche la volonté d'endiguer ce qu'elle a appelé « l'expansionnisme chérifien », « grave danger » pour tous les voisins de l'est et du sud. La rivalité a longtemps été entretenue dans le contexte de la Guerre froide, le Maroc étant soutenu par l'Europe occidentale, les États-Unis, les monarchies du golfe Persique ainsi qu'Israel tandis que l'Algérie était appuyée par le Bloc de l'Est, notamment l'URSS.

En 2006, le Maroc a décidé de donner à ce qu'il considère comme son territoire une autonomie interne, et a confié au Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS) l'étude des possibles statuts d'autonomie dans la région. Cependant, le Polisario et l'Algérie refusent toute solution qui ne comporte pas l'option de l'indépendance du territoire contesté.

En avril 2007, le Conseil de sécurité des Nations unies adopte une nouvelle résolution (n° 1754) qui engage les parties à négocier « en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l'autodétermination du peuple du Sahara occidental »[5].



Le projet d'autonomie




Le Maroc préconise une large autonomie dans le cadre de la souveraineté du royaume alaouite pour résoudre le conflit du Sahara occidental, une ancienne colonie espagnole sous contrôle de Rabat depuis 1975. La proposition d’autonomie du Sahara occidental est selon Rabat une démarche « moderniste, démocratique et crédible », tenant compte du processus politique que connaît le royaume chérifien ces dernières années. ce projet est soutenu par plusieurs pays comme ( États-Unis, la France, l'Espagne, le Mexique ... )


source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Sahara_occidental
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K-PITO
Administrateur


Nombre de messages : 564
Age : 29
Localisation : Rabat
Groupe ultra : U.A.R
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: sahara   Mer 29 Aoû 2007, 13:37

zico a écrit:

Le projet d'autonomie

Le Maroc préconise une large autonomie dans le cadre de la souveraineté du royaume alaouite pour résoudre le conflit du Sahara occidental, une ancienne colonie espagnole sous contrôle de Rabat depuis 1975. La proposition d’autonomie du Sahara occidental est selon Rabat une démarche « moderniste, démocratique et crédible », tenant compte du processus politique que connaît le royaume chérifien ces dernières années. ce projet est soutenu par plusieurs pays comme ( États-Unis, la France, l'Espagne, le Mexique ... )


source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Sahara_occidental
salam merci zico pour ce sujet qui est depuis des années a la une du maroc.. sinon jen connais pas bcp ur lhistorique du conflit je viens de connaitre des ptits truc de ton article mais pour moi la plus pire des fautes que peuvent les représentants marocains faire houwa had le projet d'autonomie.. le projet d'autonomie = i3tiraf b polisario nooooooooon avant on disait ke le sahara était marocaine et ke ma3labalnach la b polisario la algérie kan3arfo notre sahara et que notre maroc men tanja lgwira et on é prét a mourrir pour cette cause.. mais ndarbou kolchi f zéro kif katbine f larticle de zico depuis 1975 mnin kherjate l'éspagne o nensaw la marche verte et le peuple li rad lina sahara et pas le gouvernement ou nimporte koi o n3tarfou bl9rouda alors pour moi sa c la pire connerie du monde.. tout le monde sais la décision a été prise par qui et on pourras pas en déscutter nooooooooon mais vous voyez pas que ce genre de décision devait étre pris aprés un istifta2 car hadchi 9adiya dial cha3b et pas celle de "20 personnes" li darou hadchi.. pour moi en tant que citoyen marocain je suis pas prét ne3taref b 9rouda dial polisario o ndreb kolchi f zéro plusieurs jours li jdoudna ghadyine a pieds bach kharjou les espagnoles voila le blém 3endi.. daba l9adiya weslate 3end Mr pokimon hoho et l'ONU donc tout le monde avour kil ya klk chose appelé polisario et kil peuvent avoir l7okm dati 3la sahara ya3ni daba sa c le minimum ida ma zadoch man3raf ach daro..
hanya alkhoute ma3ndich m3a had sujet bzaf walakin na9cho chwia jwane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.uar05.org
Lider Maximo
Administrateur


Nombre de messages : 1223
Age : 27
Localisation : Rabat la Victorieuse
Groupe ultra : UAR05
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: sahara   Mer 29 Aoû 2007, 13:53

elyacab a écrit:
zico a écrit:

Le projet d'autonomie

Le Maroc préconise une large autonomie dans le cadre de la souveraineté du royaume alaouite pour résoudre le conflit du Sahara occidental, une ancienne colonie espagnole sous contrôle de Rabat depuis 1975. La proposition d’autonomie du Sahara occidental est selon Rabat une démarche « moderniste, démocratique et crédible », tenant compte du processus politique que connaît le royaume chérifien ces dernières années. ce projet est soutenu par plusieurs pays comme ( États-Unis, la France, l'Espagne, le Mexique ... )


source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Sahara_occidental
salam merci zico pour ce sujet qui est depuis des années a la une du maroc.. sinon jen connais pas bcp ur lhistorique du conflit je viens de connaitre des ptits truc de ton article mais pour moi la plus pire des fautes que peuvent les représentants marocains faire houwa had le projet d'autonomie.. le projet d'autonomie = i3tiraf b polisario nooooooooon avant on disait ke le sahara était marocaine et ke ma3labalnach la b polisario la algérie kan3arfo notre sahara et que notre maroc men tanja lgwira et on é prét a mourrir pour cette cause.. mais ndarbou kolchi f zéro kif katbine f larticle de zico depuis 1975 mnin kherjate l'éspagne o nensaw la marche verte et le peuple li rad lina sahara et pas le gouvernement ou nimporte koi o n3tarfou bl9rouda alors pour moi sa c la pire connerie du monde.. tout le monde sais la décision a été prise par qui et on pourras pas en déscutter nooooooooon mais vous voyez pas que ce genre de décision devait étre pris aprés un istifta2 car hadchi 9adiya dial cha3b et pas celle de "20 personnes" li darou hadchi.. pour moi en tant que citoyen marocain je suis pas prét ne3taref b 9rouda dial polisario o ndreb kolchi f zéro plusieurs jours li jdoudna ghadyine a pieds bach kharjou les espagnoles voila le blém 3endi.. daba l9adiya weslate 3end Mr pokimon hoho et l'ONU donc tout le monde avour kil ya klk chose appelé polisario et kil peuvent avoir l7okm dati 3la sahara ya3ni daba sa c le minimum ida ma zadoch man3raf ach daro..
hanya alkhoute ma3ndich m3a had sujet bzaf walakin na9cho chwia jwane

wa nit ma3endekch ga3 m3a had le sujet rire

chkoun li gallik ay3tarfou b polisario, le projet marocain repose sur l7okm dati, comme la catalogne, c est a dire qu il auront un gouvernement mais sous une autorité marocaine

_________________


Les rivalités entre villes c'est Comme quand tu vas draguer des filles dans un autre village que le tien et que quand tu retournes dans ce même village, tous les types t’attendent pour te foutre une bonne correction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uar05.culturefootball.net
K-PITO
Administrateur


Nombre de messages : 564
Age : 29
Localisation : Rabat
Groupe ultra : U.A.R
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: sahara   Mer 29 Aoû 2007, 14:03

ZaHa89 a écrit:

wa nit ma3endekch ga3 m3a had le sujet rire

chkoun li gallik ay3tarfou b polisario, le projet marocain repose sur l7okm dati, comme la catalogne, c est a dire qu il auront un gouvernement mais sous une autorité marocaine
il auront un gouvernement.. fih nass dial polisario.. homa li aystafdo men tarawate dial sahara.. men l7oute li kayne temma.. pour toi hadchi machi 3tiraf??
daba ida mchite 3end chi wa7ed HB03 o getlih aji twelli président dial UAR mais sous mon controle.. wach hadchi machi 3tiraf?? hadi = 3tirafe ke le groupe HB03 par contre ida ma haddartouch ga3 hadi hia li katsemma ma3la balich bih.. sinon si on donne a un HB ykoun président.. biensur ayprofiti men le poste o aydour kolchi bach tdor semta 3la UAR o ydakhal khoutou o s7abo o ystafed men UAR05 tayji wa7ed nhar ydir 3lik n9ilab ygolik anti UAR ;)
wa nta hakka bach tfhém mzyan mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.uar05.org
Lider Maximo
Administrateur


Nombre de messages : 1223
Age : 27
Localisation : Rabat la Victorieuse
Groupe ultra : UAR05
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: sahara   Mer 29 Aoû 2007, 14:06

elyacab a écrit:
ZaHa89 a écrit:

wa nit ma3endekch ga3 m3a had le sujet rire

chkoun li gallik ay3tarfou b polisario, le projet marocain repose sur l7okm dati, comme la catalogne, c est a dire qu il auront un gouvernement mais sous une autorité marocaine
il auront un gouvernement.. fih nass dial polisario.. homa li aystafdo men tarawate dial sahara.. men l7oute li kayne temma.. pour toi hadchi machi 3tiraf??
daba ida mchite 3end chi wa7ed HB03 o getlih aji twelli président dial UAR mais sous mon controle.. wach hadchi machi 3tiraf?? hadi = 3tirafe ke le groupe HB03 par contre ida ma haddartouch ga3 hadi hia li katsemma ma3la balich bih.. sinon si on donne a un HB ykoun président.. biensur ayprofiti men le poste o aydour kolchi bach tdor semta 3la UAR o ydakhal khoutou o s7abo o ystafed men UAR05 tayji wa7ed nhar ydir 3lik n9ilab ygolik anti UAR ;)
wa nta hakka bach tfhém mzyan mdr

non le soit disant gouvernement est deja constituer d habitants de sahara, et comme on dit toujours Alwatanou ghafouroun ra7im

_________________


Les rivalités entre villes c'est Comme quand tu vas draguer des filles dans un autre village que le tien et que quand tu retournes dans ce même village, tous les types t’attendent pour te foutre une bonne correction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uar05.culturefootball.net
Guevariste
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 298
Age : 25
Localisation : Rabat
Groupe ultra : Ultras Askary Rabat 2005
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: sahara   Mer 29 Aoû 2007, 14:08

ZaHa89 a écrit:
elyacab a écrit:
zico a écrit:

Le projet d'autonomie

Le Maroc préconise une large autonomie dans le cadre de la souveraineté du royaume alaouite pour résoudre le conflit du Sahara occidental, une ancienne colonie espagnole sous contrôle de Rabat depuis 1975. La proposition d’autonomie du Sahara occidental est selon Rabat une démarche « moderniste, démocratique et crédible », tenant compte du processus politique que connaît le royaume chérifien ces dernières années. ce projet est soutenu par plusieurs pays comme ( États-Unis, la France, l'Espagne, le Mexique ... )


source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Sahara_occidental
salam merci zico pour ce sujet qui est depuis des années a la une du maroc.. sinon jen connais pas bcp ur lhistorique du conflit je viens de connaitre des ptits truc de ton article mais pour moi la plus pire des fautes que peuvent les représentants marocains faire houwa had le projet d'autonomie.. le projet d'autonomie = i3tiraf b polisario nooooooooon avant on disait ke le sahara était marocaine et ke ma3labalnach la b polisario la algérie kan3arfo notre sahara et que notre maroc men tanja lgwira et on é prét a mourrir pour cette cause.. mais ndarbou kolchi f zéro kif katbine f larticle de zico depuis 1975 mnin kherjate l'éspagne o nensaw la marche verte et le peuple li rad lina sahara et pas le gouvernement ou nimporte koi o n3tarfou bl9rouda alors pour moi sa c la pire connerie du monde.. tout le monde sais la décision a été prise par qui et on pourras pas en déscutter nooooooooon mais vous voyez pas que ce genre de décision devait étre pris aprés un istifta2 car hadchi 9adiya dial cha3b et pas celle de "20 personnes" li darou hadchi.. pour moi en tant que citoyen marocain je suis pas prét ne3taref b 9rouda dial polisario o ndreb kolchi f zéro plusieurs jours li jdoudna ghadyine a pieds bach kharjou les espagnoles voila le blém 3endi.. daba l9adiya weslate 3end Mr pokimon hoho et l'ONU donc tout le monde avour kil ya klk chose appelé polisario et kil peuvent avoir l7okm dati 3la sahara ya3ni daba sa c le minimum ida ma zadoch man3raf ach daro..
hanya alkhoute ma3ndich m3a had sujet bzaf walakin na9cho chwia jwane

wa nit ma3endekch ga3 m3a had le sujet rire

chkoun li gallik ay3tarfou b polisario, le projet marocain repose sur l7okm dati, comme la catalogne, c est a dire qu il auront un gouvernement mais sous une autorité marocaine
kha zaha rah catole w lbassk ma 3arfch chno naid daba f l'espagne ???? rah ga3 les pays li dairin 7okm dati kai khrgo 3la saitara dial dok manti9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
virage 05
Membre Banni
Membre Banni


Nombre de messages : 16
Age : 27
Groupe ultra : Winners
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: sahara   Mer 29 Aoû 2007, 16:26

[quote="elyacab"]
ZaHa89 a écrit:

il auront un gouvernement.. fih nass dial polisario.. homa li aystafdo men tarawate dial sahara.. men l7oute li kayne temma.. pour toi hadchi machi 3tiraf??

Mais ils seront toujours sous contrôle des autorités marocaines, on saura toujours où va la marchandise des poissons, d'ailleurs même les chaykhs des 9bayls sahraouis auront accés au gouvernement sahraoui, si le roi et les ministres marocains ont élaboré cette initiative, c'est parcequ'ils savent parfaitement que ça sera bénéfique pour le Maroc !!

Pour te prouver çà, regarde la réponse et réaction de l'Algérie après la mise en face de cette initiative par les marocains chez le monde, ils ont su que celà ne servira que le Maroc et le polisario, et que les interêts de l'Algérie dans cette affaire en prendront un coup jusqu'au cul, parcequ'avant tout, ce n'est pas pour les beaux yeux de Abdelaziz Lmerakchi( leader du polisario) qu'ils font ça, c'est bien parcequ'ils savent que si le polisario obtiendront l'indépendance, ils obtiendront un accés direct à l'Atlantic, ce qui leur facilitera le commerce maritime du petrol et du gaz naturel !!

Maintenant ce dont on peut être sûr, c'est que les 30millions de marocains ne resteront pa bouche bée si on attaque directement notre sahara, c'est bien pour cette terre qu'ont sacrifié nos parents et grands parents leur vie !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zico



Nombre de messages : 32
Age : 29
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: sahara   Ven 31 Aoû 2007, 17:02

pour repondre a elyacab voici un article que g copié qui fait reference a un istifta2 :
Dans la quête d'une solution à ce conflit ""qui a envenimé les rapports entre le Maroc et l'Algérie"", ce projet, proposé par le Maroc sur la base d'une consultation nationale, se présente comme ""la dernière option"" pour le règlement de cette question, ajoute le journal.

aparement un istifta2 sera organisé pour laissé le peuple donné son avis sur ce projet qui s'avere etre la solution final (diplomatique biensur sinon la guerre qui rapelons le a fai plus de 20000 soldats morts selon les chifres officiel)
pour skié de li3tiraf bl polibouzbal le fait est que ce ce probleme existe on ne peut le nié donc dir que le sahara est marocain point bar serait mentir sur sois meme donc pour trouver une solution a ce probleme il faut se sacrifié et c ske le maroc fait en ce moment . personelement je suis avec ce projet et j'espere qu' une solution benifique pour nous vera le jour le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zemamalinho



Nombre de messages : 46
Age : 29
Groupe ultra : green boys
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: sahara   Ven 31 Aoû 2007, 20:00

elyacab a écrit:
ZaHa89 a écrit:

wa nit ma3endekch ga3 m3a had le sujet rire

chkoun li gallik ay3tarfou b polisario, le projet marocain repose sur l7okm dati, comme la catalogne, c est a dire qu il auront un gouvernement mais sous une autorité marocaine
il auront un gouvernement.. fih nass dial polisario.. homa li aystafdo men tarawate dial sahara.. men l7oute li kayne temma.. pour toi hadchi machi 3tiraf??
daba ida mchite 3end chi wa7ed HB03 o getlih aji twelli président dial UAR mais sous mon controle.. wach hadchi machi 3tiraf?? hadi = 3tirafe ke le groupe HB03 par contre ida ma haddartouch ga3 hadi hia li katsemma ma3la balich bih.. sinon si on donne a un HB ykoun président.. biensur ayprofiti men le poste o aydour kolchi bach tdor semta 3la UAR o ydakhal khoutou o s7abo o ystafed men UAR05 tayji wa7ed nhar ydir 3lik n9ilab ygolik anti UAR ;)
wa nta hakka bach tfhém mzyan mdr
ils n'auront l'autorité sera marocaine mais ghadi idiro comme dakchi d catalogne autofinancement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ugb05.com
rebel



Nombre de messages : 869
Age : 35
Localisation : meilleur coin du monde: L3ASSIMA
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: sahara   Jeu 06 Déc 2007, 22:53

Une troisième phase de négociations entre le Maroc et le Polisario devrait commencer fin décembre ou début janvier 2008. Le ministre marocain des Affaires étrangères Taïeb Fassi-Fihri l’a annoncé devant la Commission parlementaire des affaires étrangères, mercredi dernier à Rabat. Fassi-Fihri a souhaité que l’Algérie prenne une attitude positive vis-à-vis de la proposition marocaine d’autonomie pour le Sahara lors de la prochaine phase de négociations. «Cette solution politique consensuelle devrait mettre fin au conflit du Sahara et conduire à l’intégration du Maghreb arabe», le Conseil de sécurité de l’ONU avait déjà loué le plan marocain le jugeant sérieux et crédible. Les deux précédentes séries de négociations entre le Maroc et le Polisario s’étaient déroulées en juin et août derniers à Manhasset, près de New York.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joe



Nombre de messages : 807
Age : 36
Localisation : Rabat
Groupe ultra : UAR
Date d'inscription : 16/01/2007

MessageSujet: Re: sahara   Ven 07 Déc 2007, 18:42

Le 3ème round des négociations sur le Sahara aura lieu du 7 au 9 janvier à Manhasset près de New York, a indiqué, vendredi, la porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, Mme Michèle Montas.
"Le Secrétaire général a adressé (à cet effet) des lettres d'invitation aux parties et aux pays voisins" , a ajouté la porte-parole, précisant que ces pourparlers se dérouleront en présence du facilitateur de l'ONU, M. Peter Van Walsum.
Deux rounds de négociations ont eu lieu en juin et août derniers à Manhasset, en banlieue new yorkaise, dans le cadre de la mise en oeuvre de la résolution 1754 du Conseil de sécurité, qui appelle à des négociations sur la base des derniers développements de la question du Sahara tout en saluant les efforts "crédibles et sérieux" du Maroc.
Le Royaume a présenté, en avril dernier, à l'ONU une initiative en vue d'une autonomie au Sahara.
Cette initiative a engendré une dynamique qui a permis d'enclencher les négociations en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhanche



Nombre de messages : 12
Age : 33
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: sahara   Jeu 13 Déc 2007, 01:12

moi je trouve ke c pas juste de donner un vaste teritoire a meme pas 3 a mort lalgerie a mart tous les emmenie de notre pays cent mile personne mais bon si c la seule solution pour resoudre le probleme bain je di allez zi mai apre faut maitriser sinon tous le monde va demander son automie ha clouh ha rya ffa ha l3rabe ewa safi
maroc uni maroc uni
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zico



Nombre de messages : 32
Age : 29
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: sahara   Dim 16 Déc 2007, 12:18

Le Polisario a organisé son congrès avec les appels du retour de la lutte armée

Le 12eme congrès du Polisario a eu lieu ce 14 décembre avec slogan 'Lutte globale pour imposer une indépendance et une souveraineté totales'. Il faut rappeler que le Polisario dans sa nouvelle stratégie ne néglige aucune forme de lutte même celle le retour à la lutte armée pour libérer le peuple Sahraoui du joug colonial. On a constaté que cette fois ci que le président du congrès n était que le chef de la 3eme région militaire Monsieur Hama Slama. D'habitude des personnalités politiques du Polisario présidaient le congrès, ce qui laisse entendre que le retour aux armes est d'actualité. On note aussi que toutes les franges du peuple Sahraoui sont convaincus par le retour à lutte armée qui constitue un élément indispensable dans la lutte du peuple Sahraoui. Ce dernier qui vit une situation floue, pas de guerre pas de paix, c'est pourquoi , aujourd'hui le voix s'élèvent et demandent le retour aux armes.
Pour sa part le responsable du bureau politique du Polisario Monsieur Khatri Adouh a insisté sur la nécessité de conjuguer tous les efforts pour mener une lutte contre le colonialisme. Par ailleurs il souligne que toutes les voies ont été épuisés (diplomatique).
En ce qui concerne la contestation du maroc sur la tenue du congrès (faisant référence à lettre adressée au SG de l ONu par le 1er mini-stre marocain), Monsieur Adouh a déclaré que les discussions qui ont précédé le congrès n'ont pas négligé le retour à la lutte armée.
Toutefois, faut il le rappeler que le congrès a connu une large participation de plusieurs ONG, des associations et délégations de différents pays qui ont des relations diplomatiques avec la RASD.
source: forum de l'armée algerienne http://forcesdz.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rebel



Nombre de messages : 869
Age : 35
Localisation : meilleur coin du monde: L3ASSIMA
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: sahara   Dim 16 Déc 2007, 12:37

je pense que la lutte armée n'est rien qu'une façon de sensibiliser l'opinion public de la part des polizario, et ils ne sont même pas capable de mener une guerre ils vivent dans la misére.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rebel



Nombre de messages : 869
Age : 35
Localisation : meilleur coin du monde: L3ASSIMA
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: sahara   Lun 17 Déc 2007, 21:29

Dernière minute : Des membres du Front Polisario se rallient à l’initiative d’autonomie marocaine

C’est une information capitale pour le conflit du Sahara qui vient de tomber ce dimanche 16 décembre 2007, puisque des membres du Front Polisario ont annoncé leur ralliement au Maroc et au plan d’autonomie proposé par le Royaume Chérifien. Réunis à Gjijimat, près de Tifariti , plusieurs membres du Front Polisario ont en effet annoncé qu’ils se ralliaient à l’initiative d’autonomie proposée par le Maroc à l’ONU. Constatant : "les effets de ce conflit sur les habitants, la société et la région toute entière et l'échec de toutes les tentatives de règlement entreprises au sein des Nations Unies ou dans d'autres cadres, ainsi que le temps qu'a pris ce conflit qui n'a que trop duré". Les membres du Polisario ont immédiatement annoncé leur intention de se désolidariser du mouvement révolutionnaire pour rejoindre la « paix des braves préconisée par le Royaume du Maroc. Une « déclaration de Gjijimat » vient d’être reprise par la chaîne d’information Qatarie en continu « Aljazeera ». Contactés au téléphone par « Polisario Confidentiel », des membres du front Polisario en congrès à Tifariti ont refusé de commenter l’information…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zico



Nombre de messages : 32
Age : 29
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: sahara   Mar 18 Déc 2007, 20:10

rebel a écrit:
Dernière minute : Des membres du Front Polisario se rallient à l’initiative d’autonomie marocaine

C’est une information capitale pour le conflit du Sahara qui vient de tomber ce dimanche 16 décembre 2007, puisque des membres du Front Polisario ont annoncé leur ralliement au Maroc et au plan d’autonomie proposé par le Royaume Chérifien. Réunis à Gjijimat, près de Tifariti , plusieurs membres du Front Polisario ont en effet annoncé qu’ils se ralliaient à l’initiative d’autonomie proposée par le Maroc à l’ONU. Constatant : "les effets de ce conflit sur les habitants, la société et la région toute entière et l'échec de toutes les tentatives de règlement entreprises au sein des Nations Unies ou dans d'autres cadres, ainsi que le temps qu'a pris ce conflit qui n'a que trop duré". Les membres du Polisario ont immédiatement annoncé leur intention de se désolidariser du mouvement révolutionnaire pour rejoindre la « paix des braves préconisée par le Royaume du Maroc. Une « déclaration de Gjijimat » vient d’être reprise par la chaîne d’information Qatarie en continu « Aljazeera ». Contactés au téléphone par « Polisario Confidentiel », des membres du front Polisario en congrès à Tifariti ont refusé de commenter l’information…
oui j'ai entendu ça sur 2m g beau cherché sur internet g rien trouvé si tu trouve quelque chose tu la poste stp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rebel



Nombre de messages : 869
Age : 35
Localisation : meilleur coin du monde: L3ASSIMA
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: sahara   Mar 18 Déc 2007, 22:22

zico a écrit:
rebel a écrit:
Dernière minute : Des membres du Front Polisario se rallient à l’initiative d’autonomie marocaine

C’est une information capitale pour le conflit du Sahara qui vient de tomber ce dimanche 16 décembre 2007, puisque des membres du Front Polisario ont annoncé leur ralliement au Maroc et au plan d’autonomie proposé par le Royaume Chérifien. Réunis à Gjijimat, près de Tifariti , plusieurs membres du Front Polisario ont en effet annoncé qu’ils se ralliaient à l’initiative d’autonomie proposée par le Maroc à l’ONU. Constatant : "les effets de ce conflit sur les habitants, la société et la région toute entière et l'échec de toutes les tentatives de règlement entreprises au sein des Nations Unies ou dans d'autres cadres, ainsi que le temps qu'a pris ce conflit qui n'a que trop duré". Les membres du Polisario ont immédiatement annoncé leur intention de se désolidariser du mouvement révolutionnaire pour rejoindre la « paix des braves préconisée par le Royaume du Maroc. Une « déclaration de Gjijimat » vient d’être reprise par la chaîne d’information Qatarie en continu « Aljazeera ». Contactés au téléphone par « Polisario Confidentiel », des membres du front Polisario en congrès à Tifariti ont refusé de commenter l’information…
oui j'ai entendu ça sur 2m g beau cherché sur internet g rien trouvé si tu trouve quelque chose tu la poste stp.

oui avec plaisir ;)
voilà un trés bon site qui traite des dossiers confidentiels du polisario et qui suit l'actualité de l'affaire du sahara:
http://www.polisario-confidentiel.com/?gclid=CKTGyNeZsJACFQEkQgodfn3jhQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zico



Nombre de messages : 32
Age : 29
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: sahara   Ven 21 Déc 2007, 20:56

Le Maroc se mobilise pour garantir la sécurité d'un retour collectif des dissidents du Polisario


Le Maroc a pris les dispositions nécessaires pour accueillir dans les meilleures conditions les 1000 dissidents du Polisario réunis depuis vendredi dernier à Gjijimat, à Tifariti.


Le Maroc se prépare à accueillir dans les prochains jours un millier de membres du Polisario, rassemblés depuis vendredi à Gjijimat, à Tifariti, où ils ont annoncé leur dissidence et leur adhésion à l'offre d'autonomie marocaine. «Les autorités marocaines ont pris les dispositions sécuritaires et logistiques nécessaires pour accueillir et protéger les ralliés contre le Polisario», a assuré Khalli Henna Ould Errachid, en marge de la session ordinaire du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes, ouvert lundi à Smara. Les dissidents, issus des tribus Rguibat, Oulad Dlim, Oulad Sbaâ et Cheïkh Maelaïnine, ont réussi à desserrer l'étau des services de sécurité du Polisario et de l'Algérie, tenant depuis vendredi dernier un congrès marqué par un événement historique : la signature de la «Déclaration de Gjijimat». Cette déclaration, qui marque le début d'un retour collectif des Sahraouis marocains séquestrés, exprime une adhésion totale au plan d'autonomie proposé par le Royaume, et dénonce vigoureusement l'absolutisme de la direction du Polisario qui, en désespoir de cause, et à défaut d'alternative réaliste au conflit, a brandi, une énième fois, sa menace du «retour aux armes à l'horizon de 2009». Une tempête dans un verre d'eau ! Se félicitant du courage des participants au congrès de Gjijimat, face aux complots et manœuvres du Polisario et ceux qui le manipulent, M. Khalli Henna a assuré que les dernières menaces proférées par le Polisario ne sont que l'expression de «l'effondrement total de ce mouvement», ajoutant que cette éventualité signera l'acte de décès des ennemis de l'intégrité territoriale du Maroc, ou plutôt de leur suicide. Qualifiée de manœuvre dilatoire, destinée plutôt à masquer le désarroi du Polisario, fissuré par les dernières défections, la vieille nouvelle menace de reprendre les armes restera sans lendemains, le Polisario ne disposant ni de matériels militaires, ni de troupes, et moins encore de moral pour se livrer à ce jeu suicidaire. «Il est temps pour la direction du Polisario de comprendre que l'existence des camps de Tindouf est une catastrophe aux plans humanitaire, moral et social», a affirmé Khalli Henna Ould Errachid, qui s'exprimait à l'ouverture, lundi, de la deuxième session ordinaire du Conseil Royal consultatif pour les affaires sahariennes : «Tout indique que le fossé se creuse de plus en plus entre les populations des camps de Tindouf et une direction imposée, isolée et dépassée », a fait constater le président du Conseil, affirmant que «les populations des camps aspirent plutôt à rentrer chez elles, dans des conditions honorables et dignes, pour pouvoir participer au processus de développement de la région et mener une vie normale, à l'instar de leurs concitoyens». Les déclarations, faites ces derniers jours par les congressistes de Gjijimat, et plus encore par les «Jeunes partisans du retour», en quête de la moindre occasion pour fuir les camps de l'horreur, renseignent sur l'état d'esprit dans lequel se trouve toute la population sahraouie séquestrée qui en a ras-le-bol des chimères.



Le 19-12-2007
Par : M’Hamed Hamrouch pour aujourdhui le maroc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joe



Nombre de messages : 807
Age : 36
Localisation : Rabat
Groupe ultra : UAR
Date d'inscription : 16/01/2007

MessageSujet: Re: sahara   Mer 09 Jan 2008, 23:48

L'Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara, M. Peter Van Walsum, a annoncé, mercredi, que les parties aux négociations sur le Sahara ont convenu de se retrouver pour un quatrième round de pourparlers du 11 au 13 mars prochain à Manhasset.
Dans un communiqué rendu public à l'issue du 3ème round des négociations, M. Walsum a également indiqué qu'il a "l'intention de se rendre bientôt dans la région pour des consultations approfondies", intention dont "les parties se sont félicitées".
Il a, en outre, souligné que lors de ce round, "les discussions se sont concentrées sur la mise en oeuvre des résolutions 1754 (2007) et 1783 (2007) du Conseil de sécurité", notant que "les parties ont continué d'exprimer de fortes divergences de vue sur les questions fondamentales en jeu ".
Dans le même temps, a-t-il précisé, " les parties ont réaffirmé leur engagement à faire montre de volonté politique et à négocier de bonne foi, comme le demandait le Conseil de sécurité, et sont convenues qu'il était nécessaire de faire entrer le processus dans une phase de négociation plus intense et davantage axée sur le fond ".
Le facilitateur des Nations Unies a relevé que " les parties ont discuté mais ne se sont pas mises d'accord sur les mesures de confiance ".
" Elles ont egalement eu des discussions préliminaires sur des sujets thématiques tels que 1'administration, les compétences et les organes ", a-t-il affirmé, par ailleurs, dans ce communiqué.
Le troisième round des négociations sur la question du Sahara a pris fin, mercredi après-midi, à Manhasset près de New York.
Des Délégations du Maroc, du Polisario, de l'Algérie et de la Mauritanie ont pris part à ces pourparlers, tenus sous l'égide des Nations Unies.
Deux précédents rounds des négociations se sont tenus respectivement en juin et août derniers, également à Manhasset.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zico



Nombre de messages : 32
Age : 29
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: sahara   Ven 11 Jan 2008, 12:28

Sahara occidental : le Maroc et le Front Polisario reprendront leurs discussions en mars.




Le Maroc et le Front Polisario ont achevé mercredi près de New York deux jours de négociations sur l'avenir du Sahara occidental sans parvenir à un accord mais sont convenus de reprendre leurs discussions en mars, a annoncé l'ONU dans un communiqué.

Lors de ces discussions à huis clos à Manhasset, dans la banlieue de New York, "les parties ont continué d'exprimer de fortes divergences de vues sur les questions fondamentales en jeu", déclare ce communiqué de Peter Van Walsum, l'envoyé spécial de l'ONU pour le Sahara occidental.




Mais elles ont "réaffirmé leur engagement à faire montre de volonté politique et à négocier de bonne foi, comme le demandait le Conseil de sécurité, et sont convenues qu'il était nécessaire de faire entrer le processus dans une phase de négociation plus intense et davantage axée sur le fond", dit le texte.
Les deux parties "ont discuté mais ne se sont pas mises d'accord sur les mesures de confiance". Elles ont également eu des discussions préliminaires sur "des sujets thématiques tels que l'administration, les compétences et les organes."
Elles sont convenues de se retrouver du 11 au 13 mars au même endroit, pour un quatrième cycle de pourparlers, précise le communiqué.
M. Van Walsum a indiqué en outre qu'il avait l'intention de se rendre bientôt dans la région pour "des consultations approfondies", en vue de faciliter la préparation de ces discussions.
A l'instar des cycles antérieurs de pourparlers, tenus en juin et en août également à Manhasset, des représentants des pays voisins, l'Algérie et la Mauritanie, étaient présents aux séances d'ouverture et de clôture et ont été consultés séparément pendant les pourparlers.
Ceux-ci visent à tenter de trouver une solution mutuellement acceptable pour régler un problème vieux de 32 ans.
En décembre, le Polisario avait brandi la menace d'une reprise de la guerre contre le Maroc si les négociations échouaient.
Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé par le Maroc en 1975. Le Front Polisario, soutenu par l'Algérie, a combattu pour l'indépendance du territoire jusqu'à la conclusion d'un cessez-le-feu en 1991.
Aujourd'hui, le Polisario réclame un référendum d'autodétermination, sous l'égide de l'ONU, qui laisserait aux électeurs sahraouis le choix entre trois options: rattachement au Maroc, indépendance ou autonomie sous souveraineté marocaine.
Le Maroc s'en tient à sa proposition d'une autonomie sous souveraineté marocaine, seule voie possible selon lui vers une "paix des braves".



source:http://www.jeuneafrique.com/jeune_afrique/article_depeche.asp?art_cle=AFP11618saharsramne0#
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zico



Nombre de messages : 32
Age : 29
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: sahara   Mar 09 Sep 2008, 17:54

Propos recueillis par
Mehdi Sekkouri Alaoui
Interview exclusive.
Peter Van Walsum : “Pourquoi Manhasset n’a mené à rien”


L’ancien envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara Occidental revient sur les circonstances du non renouvellement de son mandat et les raisons de l’échec des négociations de Manhasset. Edifiant.

Votre mandat d’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara Occidental n’a pas été renouvelé. Pour certains, cela ressemble à un licenciement. Qu’en pensez-vous ?
J’ai été nommé à ce poste par le secrétaire général Kofi Annan, le 22 août 2005. Cette première nomination était pour six mois, et même si elle pouvait être renouvelée - ce qui fut le cas plusieurs fois - il était prévu qu’elle expire au terme de chaque période de six mois, sans préavis. Le charme de ce type de contrats, c’est qu’on peut y mettre fin sans déterminer s’il s’agit d’une démission ou d’un licenciement.

En déclarant en avril 2008 que l’indépendance du Sahara n’est pas “un objectif accessible”, êtiez-vous conscient que le Polisario mènerait campagne contre vous ?
À l’occasion de ma première communication orale au Conseil de sécurité, en janvier 2006, j’étais parvenu à la conclusion qu’en raison de deux facteurs précis, une indépendance du Sahara Occidental n’était pas d’actualité. La première étant la décision prise par le Maroc, en avril 2004, de ne pas accepter un référendum proposant l’indépendance comme option ; la seconde, la réticence du Conseil de sécurité à imposer une solution. Lors de mes visites à Tindouf et à Alger, en février 2008, j’ai expliqué à mes interlocuteurs que je continuais à m’en tenir à cette conclusion. Je n'ai vu aucune hostilité durant ces visites. Mais fin mars, le Polisario m’a demandé de ne pas inclure cela dans le compte-rendu du représentant personnel, qui fait normalement partie du rapport du secrétaire général au Conseil de sécurité. Au final, mon compte-rendu n’a pas été incorporé dans le rapport du secrétaire général, mais j’ai été autorisé à le faire circuler, de manière séparée, aux membres du Conseil, ce que j’ai fait le 21 avril. C’est ce qui a déclenché la campagne à laquelle vous faites référence. Donc je peux dire que j’avais été prévenu.

Si c’était à refaire, le referiez-vous ?
Je le referais sans aucune hésitation. Lors des quatre rounds de négociations à Manhasset, il m’était apparu de plus en plus clairement que les négociations ne mèneraient à rien, parce que les propositions du Maroc et du Polisario s’excluaient mutuellement : le Maroc rejetait un référendum avec l’indépendance comme option… alors que le Polisario demandait précisément cela. Quand j’avais appelé à des négociations entre les parties, en janvier 2006, mon point de départ était que le Maroc ne pourrait jamais être forcé à accepter un vrai référendum, et donc que le choix était soit une prolongation indéfinie de l’impasse ou des négociations directes entre les parties. J’avais ajouté que, puisque le Maroc était en possession de la majorité du territoire et que le Conseil de sécurité était réticent à lui mettre la pression, il était réaliste de prédire que l’issue de telles négociations resterait en deçà de l’indépendance du Sahara Occidental. Les négociations de Manhasset sont fondamentalement différentes. Elles sont plus équitables que le type de négociations que j’avais à l’esprit, mais pour cette raison aussi, elles sont totalement illusoires.

En tant que médiateur, n'étiez-vous pas tenu à une obligation de réserve ?
Je n’ai jamais pensé qu’un comportement diplomatique voulait dire éviter la franchise. La question n’est pas de savoir si on est discret ou franc par nature, mais plutôt quel style ou quel comportement on considère le plus adapté pour l’approche tactique qu’on a choisie. Si un dossier est dans l’impasse comme la question du Sahara Occidental, et que la seule issue semble être d’affronter la réalité, je pense qu’une dose importante d’ouverture est indispensable.

Votre départ ne risque-t-il pas de perturber le processus de négociations ?
C'est un risque que je devais prendre. Ce processus aurait été davantage perturbé si je m'étais senti obligé de continuer à faciliter des négociations que je jugeais désormais vaines. Je sais que le Conseil de sécurité, ainsi que les deux parties, veulent que ces négociations se poursuivent. Et avec un nouvel envoyé personnel, cela pourra certainement se faire. Mais tant que les deux parties resteront fondamentalement divisées sur la question d'un référendum avec l'indépendance comme option, ces discussions risquent de ne servir qu'à entretenir un statu quo sans fin.

Quel bilan faites-vous de vos trois années passées à ce poste ?
Dès le départ, mon objectif était d'encourager les deux parties à regarder la réalité en face. Pour le Polisario, c'était le fait que le Maroc n'acceptera jamais un vrai référendum et que le Conseil de sécurité de l'ONU ne le forcera pas à changer de position. Je n'y suis pas arrivé, parce que, pour le Polisario, cette réalité était inconcevable. En réaction, ce dernier a décidé de se débarrasser de moi, comme de mes idées, et de se réfugier dans sa conviction que, tôt ou tard, la légalité internationale finira par l'emporter.
Il est regrettable qu'à cause de cela, tous les projecteurs se soient focalisés sur le Polisario, alors que le Maroc avait également fait preuve d'un manque de réalisme. Il n'est pas réaliste d'espérer qu'un jour le Polisario acceptera la vision marocaine, qui veut que le Sahara Occidental, à l'exception du bref intermède de la présence espagnole, ait toujours fait partie du territoire marocain.
Parce que dans ce cas, le Polisario devra désavouer sa propre histoire depuis 1975. Le maximum que nous puissions espérer est qu'un jour, il sera prêt à négocier un arrangement constitutionnel, qui laissera le passé dans le passé et tout reprendre à partir des douloureuses réalités d'aujourd'hui. Si le Maroc veut avancer d'un pas aujourd'hui, il devrait cesser de glorifier la Marche Verte, tout comme le Polisario devrait arrêter d'insister pour que le Conseil de sécurité suive l'avis consultatif rendu par la Cour de justice internationale. L'année 1975 devrait tout simplement être oubliée tant qu'un accord n'a pas été atteint.
Avez-vous rencontré des blocages durant votre mandat ?
Le principal blocage était le désaccord fondamental entre les deux parties sur le rôle d'un référendum. Hormis cela, les deux parties étaient généralement prêtes à discuter de tous les sujets. Mais je ne me rappelle pas d'une seule discussion qui ne nous ait pas, tôt ou tard, ramenés à la question du référendum.

Le Front Polisario et l’Algérie vous reprochaient d'être partial. Que leur répondez-vous ?
Je pense qu'ils se trompent. À mon avis, il n'y a pas de doute que l'avis consultatif de la Cour internationale de justice, daté du 16 octobre 1975, a favorisé le Polisario dans son fameux avant-dernier paragraphe, où il conclut qu'il y a effectivement eu des liens pré-coloniaux entre le Maroc et le territoire disputé, mais qui n'étaient pas de nature à affecter l'application de la résolution 1514 de l'Assemblée générale de l'ONU. Ce que le Polisario et l'Algérie ne me pardonnent pas, c'est que, malgré cela, je pense que le Maroc et le Polisario feraient mieux de s'acheminer vers une solution constitutionnelle alternative, parce que le Conseil de sécurité n'obligera jamais le Maroc à accepter l'application de la résolution 1514 au Sahara Occidental. Ils me reprochent de ne pas respecter la légalité internationale, mais oublient qu'il n'y a aucune règle dans le droit international qui force le Conseil de sécurité à donner effet aux résolutions de l'Assemblée générale ou aux avis consultatifs de la Cour internationale de justice. Quand le Conseil de sécurité assume ses responsabilités, prenant en compte tous les aspects légaux et politiques d'un cas, il agit en conformité avec la Charte de l'ONU et respecte de ce fait le droit international.

Etes-vous favorable au plan d’autonomie proposé par le Maroc ?
Je me suis toujours abstenu d’appuyer cette proposition en tant que telle et me suis contenté d’appeler à des négociations sur un arrangement en deçà de l’indépendance (qui ne peut être qu’une forme d’autonomie). En me citant, la presse marocaine n’a malheureusement pas fait cette distinction, ce qui a poussé le Polisario à constater que j’avais adopté une attitude délibérément pro marocaine. Si un jour le Polisario est prêt à discuter, des négociations exploratoires pourraient être entamées avec le Maroc sur un arrangement constitutionnel, qui n’induirait pas forcément une indépendance pour le Sahara Occidental. Il pourrait faire une proposition d’autonomie qui lui soit propre, et le Maroc devrait saisir cette occasion pour discuter sur cette base.

Laquelle des deux parties a montré selon vous le plus de bonne volonté dans la recherche d’une solution à ce conflit ?
Je ne peux répondre à cette question. De toute évidence, le Maroc est prêt à discuter un arrangement constitutionnel qui n’impliquerait pas l’indépendance du Sahara Occidental, parce que sa proposition est claire à ce sujet. D’un autre côté, le Maroc a fait des déclarations qui ne lui ont pas permis de prendre l’ascendant sur le Polisario.

D’après vous, quelle serait l’issue la plus équitable pour les deux parties ?
Si la question avait une réponse, je n’aurais pas désespéré de ces négociations. Les positions des deux parties sont tellement incompatibles qu’un terrain d’entente ne peut être envisagé pour une solution de compromis.

Durant les quatre rounds de Manhasset, les deux parties négociaient-elles réellement ? Y avez-vous enregistré des avancées ?
Pas vraiment. J’ai informé le Conseil de sécurité que les échanges qui ont eu lieu ne pouvaient être considérés comme des négociations. En définitive, il n’y a pas eu le moindre rapprochement.

Pensez-vous que des négociations directes entre les deux parties peuvent aboutir ?
Il ne faut jamais dire jamais. Mais cela nécessitera un changement de position fondamental d'au moins une des deux parties. Je considère un tel développement inconcevable dans un futur proche.

Pensez-vous que l'ONU est aujourd’hui en mesure de résoudre ce conflit ?
Le Conseil de sécurité insiste sur une solution consensuelle, pas parce qu'il est "pro-marocain", mais parce qu'il ne se laissera pas entraîner vers l'adoption de mesures coercitives dans le conflit du Sahara Occidental. C'est un malentendu de penser que la France et les Etats-Unis empêchent le Conseil de sécurité d'entreprendre une telle action. La raison d’être du Conseil est justement le besoin de retenue dans l’usage de la force, et l'ensemble de ses cinq membres permanents sont les garants de cette retenue. En conséquence, les Nations Unies peuvent tenter de faciliter les négociations entre les parties. Mais elles ne sont pas réellement en mesure de résoudre ce conflit.

Succession. L’après Van Walsum

Récemment, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, déclarait qu’il souhaitait “revitaliser les négociations sur le Sahara Occidental”, ajoutant qu’il “nommerait un nouvel envoyé en remplacement de Peter Van Walsum”. La question maintenant est de savoir qui va prendre la place du diplomate hollandais, revenu à sa retraite d’où l’avait sorti Kofi Annan en 2005. À en croire certaines rumeurs, des noms auraient été proposés aux deux parties concernées. Du côté des officiels marocains, on se montre très avare en déclarations à ce sujet. “Normal, une question d’une telle sensibilité et d’une telle importance requiert une discrétion totale pour ne pas risquer d’entraver le travail des Nations Unies”, nous a répondu le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Khalid Naciri, qui n’a pas souhaité confirmer, ni infirmer, le bien-fondé de ces "informations". En attendant une nomination, le processus de négociations se retrouve donc en stand by. “Espérons seulement que cela ne durera pas trop longtemps. Pour trouver un remplaçant à James Baker, il a fallu attendre un peu plus d’un an”, explique ce fin connaisseur de l’affaire du Sahara.

© 2008 TelQuel Magazine. Maroc. Tous droits résérvés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zico



Nombre de messages : 32
Age : 29
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: sahara   Jeu 11 Sep 2008, 15:32

L'américain Christopher Ross nouvel envoyé spécial de Ban Ki-moon : Washington s'implique dans le dossier sahraoui









Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'apprête à nommer dans les prochains jours le diplomate américain Christopher Ross comme son envoyé spécial personnel pour le Sahara occidental, selon des informations publiées par le quotidien espagnol El-Pais dans son édition de mercredi 10 septembre. M. Ross, 65 ans, occupait jusqu'à présent le poste sensible de coordinateur de la lutte antiterroriste au sein du Département d'État américain. Auparavant, il avait occupé plusieurs postes diplomatiques dans le monde arabe. Il fut notamment ambassadeur à Damas et Alger. M. Ross est considéré comme un bon connaisseur du monde arabe.

Cette nomination montre que les Etats-Unis acceptent désormais de s'impliquer directement dans le processus de négociations entre Rabat et le Front Polisario sur l'avenir du Sahara occidental. Entamées il y a un an, les discussions entre les deux parties n'avancent pas, après quatre rounds à New-York. Cet engagement de Washington constitue une bonne nouvelle pour le Front Polisario. Ce dernier a toujours été favorable à la désignation d'un américain comme médiateur.

La désignation de M. Ross intervient quelques jours après la tournée maghrébine de la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice. Une tournée durant laquelle le dossier sahraoui était au centre des discussions avec les responsables algériens et marocains. Dimanche, à Rabat, Mme Rice a estimé qu'il était grand temps de régler le conflit au Sahara occidental. «Il va y avoir une nouvelle série de négociations, nous allons la soutenir, il y a de bonnes idées sur la table, et il y a des moyens d'aller de l'avant", a-t-elle affirmé. «Nous n'avons pas besoin de repartir à zéro. Ce que nous recherchons, c'est une solution mutuellement acceptable», a t-elle ajouté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: sahara   Aujourd'hui à 02:20

Revenir en haut Aller en bas
 
sahara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» shimano sahara
» Une MCV au Sahara
» 50 ans 2cv Sahara
» 125 TS made in sahara !
» Shannon , Sahara et Sheridane du Domaine de Pégase

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:: ULTRAS ASKARY RABAT ::. :: Le Forum :: Débat et culture-
Sauter vers: